Lutte contre le frelon asiatique

Lutte contre le frelon asiatique dans le Pas-de-Calais 

Recommandations en cas de découverte
Le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) est un hyménoptère, originaire d’Asie continentale, Inde et Chine notamment, qui a fait son apparition dans le Sud-Ouest de la France en 2004, et identifié en 2018 dans le département du Pas-de-Calais.
En France, tous les observateurs s’accordent sur le fait que le frelon asiatique n’est pas agressif et qu’il est possible d’observer son nid à 4 ou 5 m de distance sans risque. Les rares personnes piquées l’ont été en tentant de détruire un nid ou en touchant une ouvrière par inadvertance. La piqûre, si elle est douloureuse, n’est pas plus dangereuse que celle d’une guêpe ou d’une abeille

Conseils :
Il convient de bien identifier les caractéristiques physiques du frelon asiatique
Taille 3cm, tête noire et visage orangé, thorax noir, abdomen noir avec une large bande orangée, ailes fumées, extrémités des pattes jaunes). Pour plus de renseignements consulter le site du muséum national d’Histoire naturelle : http://frelonasiatique.mnhn.fr

En cas de détection d’un nid :
il ne faut en aucun cas s’approcher, toucher et tenter de détruire le nid. La destruction doit être effectuée par des professionnels ;
en cas de danger immédiat pour les personnes, contacter le service départemental d’incendie et de secours au 18. Si le critère d’urgence n’est pas avéré, les sapeurs-pompiers factureront l’intervention;
Dans les autres cas, contacter le 03.21.21.20.13 ou consultez cette page

Qualité de l’air

LE BRÛLAGE À L’AIR LIBRE DES DÉCHETS VERTS,
UNE PRATIQUE TRÈS POLLUANTE INTERDITE PARTOUT EN HAUTS-DE-FRANCE

Le saviez-vous ? Brûler 50 kg de déchets verts émet autant de particules que 13 000 km parcourus par une voiture diesel récente.
À la veille d’un long week-end propice au jardinage, et alors que la période estivale s’installe, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, rappelle qu’il est formellement interdit de brûler des déchets végétaux à l’air libre (tontes de pelouses, branchages issus de la taille des arbres et arbustes, feuilles…) sur l’ensemble du territoire régional.

En effet, ces brûlages émettent de nombreux composés toxiques (particules, dioxines…) et sont une source importante de pollution de l’air ambiant. Selon Santé publique France, la pollution atmosphérique serait à l’origine de 6 500 décès prématurés par an en Hauts-de-France.
Cette pollution est due principalement aux émissions des véhicules, du chauffage, des industries, de l’agriculture mais aussi au brûlage des déchets verts produits par les ménages. Les contrevenants à cette interdiction s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros. De surcroît, brûler des déchets peut causer des troubles du voisinage, que ce soit à cause des odeurs ou de la fumée dégagées.

Des solutions alternatives existent !
Plutôt que de brûler leurs déchets, les particuliers peuvent les apporter à la déchèterie la plus proche ou les composter. Dans la région, 98 % de la population a accès à une déchèterie. Pour trouver la déchèterie la plus proche de chez soi, il suffit de consulter la base SINOE
Chargés d’assurer la sécurité et la salubrité publiques dans leur commune les maires sont susceptibles
de recevoir des plaintes relatives au brûlage sauvage de déchets et de les transmettre au procureur.
La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) met à la disposition des particuliers des documents d’information sur les risques et les
conséquences de ces pratiques :
Le brûlage des déchets verts à l’air libre à l’usage des particuliers 

La région Hauts-de-France

La région Hauts-de-France propose de nombreuses aides aux particuliers (permis de conduire, garde d’enfants, rénovation énergétique, aux transports, …) et également des aides aux entreprises (création et développement d’entreprises, …) 

N’hésitez à visiter leur site afin d’en savoir plus. 

La plateforme de dépôt de dossiers est accessible ici

Recyclage aux bénéfices des associations

La commune s’engage dans le recyclage aux bénéfices de 2 associations. 

Mme MARIAGE Lionelle, conseillère municipale, collecte les bouchons de bouteilles au profit de l’association « Un pas pour Perine ». 

Mme CABOCHE Julie, la secrétaire de mairie, collecte les capsules Dolce Gusto et Special T, les gourdes de compotes ou yaourts ainsi que les brosses à dents usagées et les tubes de dentifrice vides au profit de l’association de parents d’élèves « Les petits plus du RPC ». 

Retrouvez le détail de ces collectes ci dessous : 

En association avec le site Terracycle, Mme Caboche collecte les Capsules Dolce Gusto et Special T, les gourdes de compotes et yaourts ainsi que les brosses à dents usagées et les tubes de dentifrice vide. Par ce biais, il est récupéré entre 0.01 et 0.02 euros par élément recyclé. Le cumul de cette récolte est reversé à l’association Les petits plus du RPC qui finance les projets, sorties et matériels de notre école.

Pour plus d’informations sur l’association des parents d’élèves, nous vous donnons rendez-vous sur leur page facebook ici

Depuis décembre 2018, il a été collecté 40 kg de capsules Dolce Gusto et 100kg de gourdes vides
pour un total de 120 euros reversé à l’association.

La récolte des matériels d’écritures n’étant pas suffisante nous la remplaçons par le recyclage des brosses à dents usagées et des tubes de dentifrice vides pour la rentrée scolaire prochaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mme Mariage collecte les bouchons de bouteilles, directement à son domicile rue de la chapelle. Depuis 5 ans, Lionelle a récolté 2 tonnes de bouchons, revendu par l’association environ 200 euros la tonne. Elle remercie d’ailleurs toutes les personnes qui participe à cette collecte, avec civisme.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’association « un pas pour Perine », nous vous donnons rendez-vous sur leur page facebook ici 

et si vous souhaitez faire un don directement à l’association, rendez-vous ici